Écologie

Un premier poulet artificiel dans l’assiette à Singapour

février 11, 2021

Un restaurant situé dans la ville de Singapour a servi en décembre 2020 le premier poulet artificiel. D’après les fabricants de cette viande atypique, il s’agit d’une étape capitale dans la lutte contre la pollution atmosphérique.

Le poulet artificiel : une création de la start-up Eat Just

Le poulet artificiel servi dans les plats d’un restaurant situé dans un quartier huppé de Singapour est une invention de la start-up Eat Just. Il a été fabriqué en laboratoire à partir de cellules animales. D’après la jeune entreprise, sa viande a été autorisée à la vente en tant qu’ingrédient dans les nuggets. Ladite autorisation a été délivrée par la cité-État d’Asie du Sud-Est. Il s’agit par ailleurs du tout premier territoire au monde à autoriser une telle chose.

Selon toujours l'inventeur, la première vente commerciale de cette viande de laboratoire a été faite à 1880, l'un des restaurants luxueux de Singapour. La viande fabriquée a été servie en week-end à des jeunes de 14 à 18 ans spécialement invités pour leur engagement à construire une terre meilleure. Par contre, les journalistes n’étaient pas de la partie à cause de la pandémie du COVID-19.

Une étape historique dans la lutte contre le changement climatique

Pour le fondateur du restaurant 1880, Marc Nicholson, servir cette viande artificielle constitue une phase très importante dans la lutte contre le changement climatique. C’est une viande qu’on peut manger sans endommager la planète.

Cet avis est partagé par Josh Tetrick, fondateur de l'entreprise Eat Just. D’après lui, cette invention rapproche l’humanité d’un monde où il ne sera pas nécessaire de détruire une partie de la forêt pour ériger des bâtiments d'élevage intensif. L'usage à outrance des antibiotiques serait ainsi en baisse, ce qui à coup sûr réduirait les surdosages et les risques de santé pour l'être humain.

En abandonnant la consommation de la viande naturelle, la production de méthane, gaz favorisant l’effet de serre diminuerait aussi selon les fans de cette viande. Par ailleurs, la nouvelle viande a de beaux jours devant elle selon la start-up. D'après la direction, sa consommation devrait augmenter de 70 % sur le plan mondial d’ici 2050. Toutefois, le prix élevé de la viande créée par Eat Just est considéré par certains comme un frein à son ascension.

Cet article vous à plu ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest