Santé et bien-être

La chicha : quelles conséquences pour la santé ?

février 24, 2021

De nombreux adolescents et adultes s’adonnent à la consommation de la chicha, encore appelée le narguilé. Ces consommateurs pensent en général de manière erronée que la pipe à eau est moins nocive que le tabagisme classique. La réalité, c’est qu’ils encourent de très graves dangers qui peuvent prendre une allure fatale en cas de récidive. Quelles sont donc les répercussions de la chicha sur le bien-être ?

Une augmentation des risques d’avoir un cancer

Comme toute substance contenant du tabac, la chicha présente de sérieux risques sur la santé du consommateur. En particulier, elle représente un facteur de plusieurs types de cancer. Entre autres, en fumant de la chicha, l’individu s’expose aux cancers du poumon, des lèvres, de la vessie et des voies respiratoires.

De fortes possibilités de contracter l’hépatite

Dans plus de la moitié des cas, la consommation de la chicha se fait dans des milieux publics ou en groupe. Cet aspect augmente les probabilités du consommateur à souffrir de l’hépatite B. En effet, l’utilisation du même embout par plusieurs personnes favorise la transmission d’organismes bactériens entre les consommateurs.

Des conséquences sur l'activité cardio-vasculaire

30 fumeurs de chicha sur 50 entrent une très grande quantité de fumée à l’intérieur des poumons pour ensuite les sortir à travers les voies respiratoires ou la bouche. Même si cette manœuvre est exécutée à titre ludique, il faut remarquer qu’elle présente des risques de souffrir plus tard d’un infarctus ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Dans certains cas, les consommateurs du narguilé toussent fortement, en raison de la trop grande quantité de fumée envoyée dans l’organisme, ce qui affaiblit le cœur progressivement.

Les autres conséquences de la consommation de la chicha sur la santé

En dehors du cancer, l’hépatite, et les problèmes d’ordre cardio-vasculaire, fumer la chicha peut aussi causer la tuberculose et des bronchites chroniques. Aussi, cette consommation présente des risques d’obésité et de diabète pour le fumeur, car la quantité de matière toxique aspirée est plus importante que lorsqu’il est question d’une cigarette.

Pour finir, la chicha est plus dangereuse que le tabagisme classique, puisqu’il peut même entrainer la dyslipidémie. Il s’agit d’un dysfonctionnement du mécanisme de régulation des matières grasses dans le sang du consommateur.

Cet article vous à plu ? Partagez-le !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest