Que faut-il penser de la climatisation des rues au Qatar ?

La climatisation des rues au Qatar

L’information est reprise un peu partout ces derniers jours : le Qatar prévoit d’installer des systèmes de climatisation dans les rues afin de lutter contre les fortes chaleurs. Cette idée pose néanmoins la question de l’impact écologique en 2019 quand de nombreux États se mobilisent contre le réchauffement climatique. 

Des températures très élevées 

Le Qatar est un pays chaud, très chaud. C’est d’ailleurs un pays où la température est parmi la plus élevée. Quotidiennement, elle peut atteindre les 46°C

Pour lutter contre cette chaleur importante, le gouvernement équipe de plus en plus de lieux publics de systèmes de climatisation. Un peu à l’image des stades qui accueilleront la coupe du monde de football en 2022. 

En plus d’être difficilement supportable, cette chaleur peut également avoir des effets sur la santé des habitants. Un chercheur interrogé par le Washington Post (qui a été le premier à évoquer la climatisation des rues), indique que «  si le taux d’humidité s’approche des 100 %, il est possible de mourir littéralement de chaud ». Un constat qui pousse les autorités du Qatar à prendre ces mesures qui font polémique. 

Un cercle vicieux sur le long terme

Cependant, on peut légitimement se poser la question de l’impact écologique d’une telle mesure. Climatiser un espace clos demande déjà d’importantes ressources électriques. Le faire en extérieur sera évidemment bien pire. 

Comme l’indique ConsoGlobe, « dans le pays, 60% de l’électricité est consacré à la climatisation ». 

La banque mondiale relate qu’en 2014, les émissions en CO2 d’un habitant du Qatar étaient déjà de 43,9 tonnes métriques par an, bien loin des 5 tonnes moyenne pour les habitants des autres pays. 

Outre l’impact immédiat sur l’environnement, climatiser les rues peut également amener le Qatar à entrer dans un cercle vicieux : en climatisant toujours plus, la température continuera d’augmenter. En 30 ans environ, la température moyenne a déjà augmenté de 2°C dans le pays et elle devrait encore progresser de 4 à 6°C dans les années à venir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *